couper feu

 

Nous connaissons tous une grande tante, le grand-pÚre d'un voisin, l'agriculteur d'un village de vacances qui possédait ce "don" que l'on transmet de pÚre en fils ou de mÚre en fille : couper le feu.

Je vais vous donner, enfin, le secret si bien gardĂ© qu'est de faire passer ce mal que ce fĂącheux soleil vous a transmis un aprĂšs-midi d'Ă©tĂ©, car vous ĂȘtes restĂ© trop longtemps exposĂ©...

 

Couper le feu, c'est quoi ?

C'est aider une personne, ou soi-mĂȘme, Ă  abaisser la chaleur de la peau, qui est une rĂ©action normale, car c'est un trop plein d'Ă©nergie solaire, ou une brulure intense "coincĂ©e" sur une Ă©tendue plus ou moins grande.

 

Le secret !

Et bien aujourd’hui, je vais faire taire cette croyance en vous annonçant que vous pouvez tous, chacun d’entre vous, couper le feu.
Il n’y a nul besoin d’avoir reçu le don par votre grand-mùre pour le faire.
En rĂ©alitĂ©, il s’agit ni plus ni moins d’exercer son magnĂ©tisme pour soulager une brĂ»lure.


À partir du moment oĂč vous apprenez Ă  dĂ©velopper votre magnĂ©tisme, chose que chacun a le pouvoir de faire, et bien vous ĂȘtes en mesure de soulager une quelconque brĂ»lure.

C’est comme le « bisou magique » de votre maman lorsque vous tombiez. Il lui suffisait de souffler sur la plaie pour attĂ©nuer la douleur.

Et bien la magie se situe au moment oĂč vous posez l’intention de guĂ©rir la personne. Il vous suffit de poser l’intention de diminuer la douleur de la brĂ»lure tout en soufflant ou en posant votre main pour que celle-ci s’attĂ©nue.


Évidemment, il est utile de connaĂźtre des petites techniques de magnĂ©tisme pour intensifier le soin mais dans la globalitĂ©, ce n’est pas plus compliquĂ© que ça.

Je vous invite donc Ă  exercer votre souffle et votre magnĂ©tisme pour ĂȘtre capable d’envoyer l’énergie nĂ©cessaire Ă  la guĂ©rison de tout type de maux.

 

Le petit truc en plus : l'alimentation

Prenons l'exemple du coup de soleil : une peau qui n'est pas habituée à récupérer cette énergie intense, par sa "blancheur" ( la peau noire est aussi sensible au coup de soleil), la réaction cutanée est trÚs désagréable voire insupportable.

L'alimentation joue un rÎle trÚs important dans l'acidification cutanée. Il est trÚs conseillé de s'hydrater de l'intérieur, c'est à dire en consommant des aliments frais, crus et gorgés d'eau (pastÚques, melons, figues, et tous les fruits que l'on trouve en été).

Eviter au maximum les aliments carbonisés, les produits laitiers, la viande, qui sont des produits acidifiants du sang mais surtout de la lymphe, le liquide le plus présent dans votre corps.

 

La surexposition

Il ne faut JAMAIS s'exposer trÚs longtemps au soleil et si l'on est contraint de rester dehors, que l'on a pas d'autres choix (je pense aux travailleurs en extérieur) alors une protection avec une crÚme solaire est indispensable.

Pour ce qui est de l'exposition estivale, préférez de rester à la plage le matin, pas plus de 2h, surtout avec les enfants ! L'aprÚs-midi, préférez la sieste en intérieur, ou mieux, profitez de la fraicheur des musées et autres curiosités touristiques pour affiner vos connaissances et votre culture générale.

 

VoilĂ , profitez du soleil, manger des fruits, et surtout Ă©coutez votre conscience, faites vous confiance đŸ˜â˜€ïž