126712767

C’est un art de manger d’une façon qui introduit la pleine conscience dans notre vie.

Mais l’art est accessible à tous, alors pourquoi ne pas adopter ces quelques conseils de temps en temps, sans en faire un rituel forcé, mais en s’offrant ce moment de pure douceur ?

Chez vous, réservez un moment pour dîner.

Eteignez la télévision, la radio, rangez vos revues, vos journaux et surtout votre smartphone qui doit être mit sur le mode avion. Préparez votre table de façon à ce qu’elle soit propre,  en y ajoutant une bougie, une fleur ou tout autre objet qui permette de la trouver jolie et agréable à regarder.

Si vous mangez en compagnie d’autres personnes, préparez le dîner tous ensemble. Chacun de vous peut aider à laver les légumes, à faire la cuisine ou à dresser la table.

Quand toute la nourriture est sur la table, asseyez-vous et pratiquez plusieurs fois la respiration en pleine conscience pour relier votre corps et votre esprit, et pour vous remettre d’une dure journée de labeur. Soyez totalement présents les uns pour les autres et pour la nourriture qui est devant vous. Il n’est en aucun cas sujet de remettre en question ce que vous avez préparé comme repas, qu’il soit composé d’aliments issus de grande distribution, de produits animaux ou de produits sains provenant de votre jardin. Chacun fait avec ce que l’Univers a bien voulu lui offrir.

Après ces quelques respirations conscientes, regardez-vous les uns les autres en vous souriant aimablement et que chacun d’entre vous reconnaisse la présence de l’autre. Si vous mangez seul, n’oubliez pas de vous sourire. Il est si facile de respirer et de sourire. Pourtant l’effet est remarquable car cela nous aide, nous et les autres, à nous sentir à l’aise.

Quand nous regardons la nourriture dans un tel moment de paix, la nourriture devient réelle et révèle le lien que nous avons avec elle et avec toutes choses. La façon dont nous percevons le rapport de réciprocité entre nous et la nourriture dépend de l’intensité de notre pratique de la pleine conscience. Peut-être ne sommes-nous pas toujours capable de percevoir et de goûter tout l’Univers chaque fois que nous mangeons, mais nous pouvons faire de notre mieux pour manger aussi attentivement que possible.

Quand nous regardons notre nourriture sur la table, il est utile de nommer chaque plat : par exemple « salade de tomates », « endives », « soupe de poireaux », etc. Appeler chaque chose par son nom nous aide à entrer en contact avec elle en profondeur et à voir sa nature authentique (d’où l’importance de composer son repas avec des aliments simples, en évitant les assemblages complexes). Et la pleine conscience nous révèle la présence ou l’absence de toxines dans chaque plat si bien que nous pouvons ne pas continuer à manger quelque chose qui n’est pas sain pour nous.

Les enfants aiment appeler les aliments par leur nom et les reconnaître quand nous leur montrons comment procéder.

Il est précieux d’être avec sa famille et avec des amis pour apprécier la nourriture. Bien que des personnes ont faim et sont sans famille.

Quand nous mangeons en pleine conscience, nous faisons naître de la compassion à notre égard dans notre cœur. Grâce à la compassion et à la compréhension, nous pouvons renforcer notre engagement à nourrir les gens affamés et isolés qui nous entourent.

Manger en pleine conscience nous apprend beaucoup.

Si vous pratiquez de cette façon pendant un certain temps, vous découvrirez que vous mangerez avec plus d’attention, et votre pratique qui consiste à manger en pleine conscience sera un exemple pour autrui.

 

_

Photo by Dan DeAlmeida on Unsplash